Quatrième et dernier article sur « le Qamis vu par les femmes », une série inédite imaginée par votre marque de Qamis (découvrez-les ici) préféré Orslane. Pour rappel, ces témoignages, rédigés par des sœurs aux profils divers, venaient apporter un regard nouveau sur un habit ancestral, sans cesse remis au goût du jour grâce à la touche aiguisée de fabricants et stylistes vestimentaires. Aujourd’hui, il est question de découverte et de voyages, d’évasion et de rencontres, au sein desquels le Qamis fut le vecteur commun et le sujet d’échanges. Si vous pensiez que le Qamis n’était qu’un simple bout de tissu jeté sur les épaules pour aller prier, vous devriez rapidement changer d’avis. A vous.

Voyage au cœur du Qamistan

Le Qamis n’est pas un vêtement comme peut l’être un manteau ou encore une chemise. Il est bien plus que cela, le Qamis est au musulman ce que la kippa est au juif, un signe extérieur à une appartenance religieuse. Le qamis est un vêtement noble, que notre Prophète (paix et bénédiction sur lui) portait, il fait donc partie de la Sunnah.

En voyageant, j’ai découvert une réelle communauté unifiée, on trouve le qamis dans de nombreux pays sous différentes formes ou couleurs mais dont l’objectif reste de cacher la ‘awra de l’homme.

En Afrique noir, le fameux Boubou est trés coloré. Au Maghreb, le qamis traditionnel est plutôt sobre. Alors que dans les pays du golfe, tous les modèles se ressemblent et le qamis est blanc. En Asie, j’ai découvert une toute autre forme de qamis, en deux pièces : une chemise classique avec une jupe longue qui est en réalité un drap « Izar » qu’ils entourent autour de leurs tailles. Ainsi, le qamis est pour moi un réel signe d’unification.

L’avis sur ce tissu dépendra de l’œil qui se pose dessus

L’œil d’une femme non musulmane, pensera que c’est un habit trop ostentatoire ou une formidable tenue orientale. Quoi qu’il en soit, le qamis constituera certainement un délicat souvenir de voyage de leurs voyages en terre musulmane. Pour ma part, en tant que femme musulmane, c’est une toute autre chose, car je connais l’histoire et la signification de celui-ci. En effet, lorsque je vois un homme en qamis, il a mon respect car il porte fièrement la tenue de notre Prophète (paix et bénédiction sur lui), et qu’il a la volonté de suivre la Sunnah et donc de se rapprocher d’Allah. Un homme qui porte le qamis au quotidien, doit certainement avoir un bon comportement, après je ne fais pas une généralité car bien évidemment je garde en tête que « l’habit ne fait pas le moine » donc le qamis ne fait pas forcément le musulman.