Chaque jour et son lot de surprises dans cette série inédite proposée par votre fabricant officiel de Qamis de luxe (https://orslane-paris.com/qamis-de-luxe/) Orslane Paris. On a souvent parlé dans ces articles d’anecdotes, de récits mondains, de choses touchant au temporel. Aujourd’hui, on va voir la Hijra sous un angle un peu plus religieux, et notamment des bienfaits qu’ALLAH a permis dans ce pays, en matière de science, de savants et d’apprentissage de la religion. Si vous doutiez encore des avantages (incommensurables) de la Hijra, alors ce papier devrait vous faire changer d’avis. Par la permission d’ALLAH bien sûr.

La Hijra, un tremplin vers les savants

Qu’on ne s’y trompe pas, la Hijra, c’est aussi l’occasion pour nous, jeunes musulmans de France, de nous rapprocher un peu des savants et des gens de science. Après des années de mauvaises habitudes et de pratiques désastreuses (on a une vraie réputation à travers le monde, ça n’est pas que des mots), l’émigration vers une terre d’Islam dans laquelle se trouvent des savants, et notamment des savants de la trempe du Cheikh Ferkous (qu’ALLAH le préserve), permet incontestablement de nettoyer un peu les mauvais comportements acquis de l’autre côté de la méditerranée. Pour cela, il est important de faire l’effort de se rendre régulièrement chez les Mashayekh, afin de profiter de leurs cours, mais aussi de leurs comportements. Cela fait plusieurs fois par exemple que je croise des Chouyoukh, et j’ai pu observer leur comportement, leur sagesse, leur humilité Allahoumma Baarik. Je me souviens notamment de leur manière de se vêtir, avec des Qamis simples et mais jamais sales ou repoussants. Qu’ALLAH les préserve eux ainsi que l’ensemble de nos savants d’Ahlou Sounna wel Jama’a.

Ambiance lors d’un cours chez un Cheikh  

Si je reprends l’exemple de nos Mashayekh, lorsque l’on se rend à un de leurs cours hebdomadaires, l’image est pittoresque : vous auriez l’impression d’un séminaire. La mosquée est quasiment pleine, les alentours de l’édifice respirent la foi, les frères commerçants étendent leurs marchandises à la recherche du rizq de leur Seigneur, des sourires et des embrassades, des Qamis qui passent et se suivent, à la recherche de la science… Une ambiance de vie et de joie pour les cœurs qu’il est difficile de garder pour soi. La vraie joie, le vrai bonheur, il est là. Puisse Allah Le Majestueux faciliter l’accès à ces plaisirs au plus grand nombre. Et lorsque le cours commence, et que le Cheikh diffuse les perles dans la mosquée, on change de monde. Nous ne sommes plus avec vous, nous voyageons avec le Coran, les Hahadith et leurs innombrables richesses et sagesses. Quelle ambiance Allahoumma Baarik. A la fin du cours, les frères se retrouvent à côté de la Mosquée et prennent quelques minutes pour discuter, échanger, se retrouver,... puis se séparent et regagnent leur véhicule, le cœur léger mais plein de joie. Allahou Akbar. Pureté et Louanges à toi ô Allah de nous avoir permis cela. Ô ALLAH fais-le perdurer le plus longtemps possible. Amine