Toujours à vos côtés pour les événements de votre vie, Orslane Paris arrive avec une série d'articles sur le mariage et le Qamis (https://orslane-paris.com/qamis-mariage/), sujet du moment. Quatre articles au total vous attendent. On vous laisse savourer le 1er..

Arrive un âge où l’on souhaite enfin s’émanciper, créer sa propre famille et surtout trouver sa moitié. On souhaite tous suivre les recommandations du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) « Ô vous les jeunes ! Celui d'entre vous qui en a les capacités qu'il se marie… » mais bon il ne suffit pas de le vouloir, il faut faire les causes.

Le temps du mariage

J’ai enfin fini mes études, je commence à avoir une petite situation El Hamdulillah, la vie monotone dans ma petite chambre ne me suffit plus, je souhaite tirer un trait sur mes soirées Naruto et Fifa pour laisser place aux soirées de partage avec ma future princesse. Je ne suis pas bien compliqué, je recherche une sœur qui craint son créateur, avec le sens de l’humour et qui a un peu de caractère, une fille simple. Je me disais qu’avec la communauté présente dans ma région, la recherche serait facile et en quelques jours je serais déjà habillé de mon plus beau qamis pour aller demander la main d’une jeune demoiselle. Hum…. Ça n’a malheureusement pas fonctionné comme ça... Je patiente et inchaa ALLAH ça va finir par payer par la grâce d'Allah.

Le coming out

La première personne à laquelle je fais part de mon intention de me marier est tout naturellement, ma mère. Toute fière, elle se met très rapidement à la recherche de ma future prétendante puis revient vers moi la journée même ! Jusqu’ici parfait ! Sauf qu’elle me propose des filles de mon village au bled et qui sont soit trop jeunes ou soit ne répondent pas à mes critères. Au bout de quelques semaines, je décide de demander aux frères de mon entourage et qui me connaissent bien de me rapporter la perle que je recherche. Je les relance, 1, 2 puis 3 fois mais toujours rien. Je vais alors utiliser mon dernier recours :  la mosquée de mon quartier.  Je fais part de ma demande de zawaj à l’imam discrètement après un dars. Il m’écoute attentivement, me demande de ramener un papier avec mes critères et mon numéro de téléphone et qu’il m’appellerait dès qu’il y aurait quelqu’un in shaAllah. J’ai donc attendu, j’ai fait les causes, maintenant seul Allah pourra m’aider et me faciliter dans cette quête. Après quelques mois, un dimanche 3 décembre, allongé sur mon lit, le frère Moussa m’envoie un message « Salam aleykoum Akhi, je t’ai trouvé quelqu’un » …. Allahou akbar....