Dernier opus de cette série inédite proposée par le spécialiste du Qamis Orslane Paris, dédiée au Qamis et au mariage. Aujourd'hui, en guise de point d'orgue de ce mini-feuilleton, ... le mariage, naturellement.

El hamdulillah est arrivé le jour où je devais finir les préparations de mon mariage, je devais enfin franchir « le grand saut » comme on dirait en France, ou encore « me mettre la corde au cou » et plus spirituellement « compléter la moitié de mon deen ». Est venue la fameuse question de ma mère « Et ton costume pour la mairie tu es parti le commander ? ». Ce point, la tenue lors du mariage civil? était celui pour lequel j’ai eu à mener une grande réflexion, et comme si ce n’était pas assez difficile, il a fallu par la suite convaincre ma famille et ma future belle famille. Car oui, j’avais décidé de pas porter durant ce jour de « costume » mais bel est bien un Qamis.

Un problème de circonstance ?

Au début, ma famille pensait que je faisais sûrement une blague, que je n’étais pas sérieux, et je pense que même arrivé au jour J, ma mère pensait que j’allais lui sortir un beau costume avec le petit bouchoir et le nœud papillon accordé, mais non. Pourquoi, un jour important comme celui-ci je ne pourrais pas porter un Qamis, un vêtement issu de la Sunnah de notre noble prophète (salla LLAHOU aleyhi wa salam) ? Nous devons sortir nos plus beaux vêtements lors de nos grandes fêtes et bien pour moi le plus beau vêtement est le Qamis. On me demanda pourquoi en vue des circonstances actuelles je souhaitais en rajouter en allant en qamis à la mairie. « Circonstances actuelles » ne veut pas dire : cache que tu es musulman, je suis musulman et fier de l’être. Ce sont les autres qui sont dans le mauvais chemin, alors pourquoi c’est moi qui devrais avoir honte de ce que je suis et de notre Sunnah. C’est au contraire en faisant cela, que nous perdons petit à petit, ce qui fait de nous des musulmans.

Un problème d’offre ?

Une fois que cette nouvelle était enfin passée, j’ai eu le droit « Tu sais des spécialistes en qamis de mariage, il n’y en a pas beaucoup en France, et en plus, si tu le commandes de l’étranger, tu ne seras sans doute dessus par rapport au rapport qualité/prix ». Il est vrai qu’au début je me suis dis la même chose, trouver un Qamis qui face élégant tous en étant sobre et qui soit de très bonne qualité, n’allait pas être chose facile. Je me suis rendu sur place dans plusieurs boutiques, soit le style ne me plaisait pas ou sinon le tissu ne faisait pas assez « fête ». Je crois que 6 jours avant je n’avais pas trouvé le fameux qamis, puis un frère me conseilla Orslane Paris, qui faisait justement des qamis répondant à mes critères. Au début j’étais assez septique, mais lorsque j’ai vu les modèles de qamis, j’ai été tout de suite été conquis. El hamdulillah, le service était rapide, on a su me conseiller, et j’ai reçu mon qamis à temps pour le grand jour.

Quelques mois après, on ne me fit que des compliments, et surtout ma famille s’excusa d’avoir essayé de me dissuader.Je pourrais même dire aujourd’hui que mes parents étaient fiers que je porte ce vêtement Sunnah un jour comme celui-ci.